Partager sur facebook
Partager sur linkedin

On ne fait pas pousser les poireaux en tirant dessus !

Photo d'une feuille avec des questions portant sur les qualités du leader

Le manager doit agir vite et bien. Peu ou pas de droit à l’erreur! Cette intransigeance ne correspond pas du tout au laxisme dont fait preuve la société dans bien des secteurs. Le propre des contradictions c’est qu’elles s’auto alimentent et qu’accessoirement elles font couler salive et encre !

Ainsi, le manager doit être déterminé, énergique, entreprenant, hardi, proactif, audacieux, résolu, rigoureux, opiniâtre, précis…..parfait quoi !

Ce qui semble faire l’unanimité, c’est l’exigence de volonté farouche, tendue vers l’objectif à atteindre. Le manager dispose de moyens et de ressources pour l’action. Cette volonté est primordiale. C’est irréfutable. Elle n’est pas unique. Elle doit être en accord avec les attentes des équipes, au diapason avec les souhaits des membres des équipes, en harmonie avec l’état des capacités et compétences des uns et des autres. La volonté seule n’est rien, avec ces attributs elle devient incontournable. Seule elle a des relents d’autorité stérile et appauvrissante, incorporée dans les valeurs du management, elle devient une arme redoutable, entraînant l’équipe qui a partagé le sens et le but à atteindre.

La volonté revendique une sorte d’optimisme revigorant. Gramsci parle aussi de pessimisme de l’intelligence. On le voit ce qui est en jeu c’est une forme d’équilibre subtil entre opiniâtreté et discernement. La volonté doit être maîtrisée, endiguée. Elle doit s’écarter de l’acharnement, de l’entêtement, de la toquade, du caprice, de l’obstination. Au contraire, elle doit s’appuyer sur le consensus, la confiance et l’adhésion. Ainsi, la volonté va décupler ses forces et son impact.

En bref:

L’énergie est vitale. Elle réveille l’équipe en lui insufflant le sens de l’effort, reconnu et récompensé. La volonté doit être solide, inspirer respect et adhésion. Elle gagne lorsqu’elle est constante, transparente et persuasive. Expliquée, la volonté devient un rempart invincible. Imposée, elle périclite et devient la proie des critiques. Il faut accepter ce nuancier qui freine les ultra volontaires, réconforte les ultra prudents. C’est une volonté en équilibre que l’on souhaite voir se développer. Une voie médiane qui soutient l’effort à accomplir et ne ternit pas le travail d’analyse et d’observation. Chacune de ces phases semble plus que nécessaire, opportune. Elle établit une échelle de temps au plus près de l’équipe. Réaliste, ambitieuse mais respectueuse des uns et des autres, la volonté peut faciliter l’atteinte de l’objectif bien expliqué.

Si non, elle n’est d’aucune utilité. Pas de chef de guerre sans armée convaincue et fidèle. Sans cela, la défaite rôde.

« La guerre c’est comme la chasse, sauf qu’à la guerre les lapins tirent », ces mots du Général Charles de Gaulle, Homme d’État et ancien général français, montrent la fragilité d’un projet bien piloté mais pas soutenu, qui est hélas voué à l’échec. Il ne faut jamais négliger les forces négatives qui guettent tout projet. Le manager ne doit pas s’entêter si les conditions de réussite ne sont pas réunies. Il doit préserver son libre arbitre.

L’ultime couardise consiste à s’imposer autoritairement sur l’ignorance, la résignation, l’indifférence ou la faiblesse d’autrui.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager.

Plus d'articles

image d'un personnage qui coure avec un noeud papillon rouge
2 min d'information
Solenne Romagni

Phidippidès ou le courage grec incarné

C’est la légende du marathon qui nous inspire cette réflexion : l’effort, le courage, l’abnégation pour atteindre un but qui nous dépasse sont des valeurs éternelles dans le domaine du management aussi. Ce qui prime sur tous les aspects qui sont sensés différencier les offres et les personnes qui les portent, c’est de loin la capacité a faire bloc autour d’un projet. Cette quête d’unité est de loin celle qui est la plus porteuse de sens et de victoire. Et si on se mettait à courir ensemble pour s’en assurer?

Lire la suite

Furk accompagne de manière innovante les individus, les équipes et les organismes dans leur besoin de transition organisationnelle.

Recevoir notre newsletter

velit, et, dictum mattis ut Donec vulputate, eget neque. risus lectus
0